Centres régionaux d'expertise pour le VLTI

A l'image des Alma Regional Centers, ce serait un (des) centres où les utilisateurs du VLTI recevraient:

  1. Une formation aux techniques est outils d'observation, de dépouillement de données et d'interpération d'observables interférométriques ;
  2. Une aide personnalisée à l'écriture de proposals
  3. Une aide personnalisée pour réduire leurs données.
Ceci afin d'ouvrir l'usage des ressources existantes en interférométrie optique au plus grand nombre.

Ces activités sont déjà pratiquées au niveau européen dans la communauté interférométrique, que ce soit par l'organisation d'écoles d'été (tous les 2 ans en moyenne), de workshops sur des instruments spécifiques (AMBER, PIONIER...) et plus quotidiennement, en France, par le JMMC qui crée et maintient les outils nécessaires et assure une partie du soutien personnalisé par son équipe « user-support ».

Ce document se veut une base de réflexion sur les points à aborder au niveau national et avec l'ESO pour aider à la mise en place de tels centres (et d'un centre Français en premier lieu), sachant que, comme expliqué plus haut, le gros du travail est déjà en place. Il est destiné à être complété et modifié par l'ensemble des personnes concernées:

Personnels impliqués

Les CNAP, dans le cadre de leur service d'Observation et des post-doc
  • CNAP quotité minimum: 160 heures (10% EQTP) ?

  • Post-doc: sur crédits spécifiques (ESO, EUROPE ?)
  • avec un pourcentage (30% ? 50% de 'duties' sur le centre)
  • En relation étroite avec un ou des instruments du VLTI (très important à mon avis):
    • 1 mois minimum à Paranal /an pour se maintenir au courant du fonctionnement de l'instrument et suivre sa 'vie'
    • (revue critique de, et participation parallèle à) l'évolution des pipe-lines instrumentaux et autres procédures d'observation des instruments --> nécessite une bonne coordination avec les personnels adéquats de Paranal (paramètres instrumentaux et procédures observationnelle) et Garching (quality control, pipelines) --> nécessité d'un accord cadre formel.

  • reconnaissance:
    • remerciements?
    • signature de publications?
    • compensation en temps garanti ? (nb: dans le cadre hypothétique d'un accord de partenariat ESO, peut-on estimer le cout consolidé de l'apport du JMMC --- logiciels + staff )

Lieu

L'IPAG propose officiellement une infrastructure (salle de réunion et "fluides") déjà comprise dans la convention régissant le JMMC.

L'accueil de personnes ne peut se faire qu'avec quelque moyens supplémentaires, à évaluer, mais d'ores et déjà un peu de secrétariat (missions, réservations hôtels etc).

Budget

La mise à disposition de personnels et locaux peut être prise en charge, comme proposé, par l'IPAG et/ou l'OSUG.

Les moyens spécifiques à cette nouvelle mission (déplacements, téléphonie, poste de travail, temps d'ingénieur du Centre...) doivent être évalués et dégagés.

Le financement des missionnaires (cad les personnes venant au centre se faire aider) doit être décidé à l'avance et budgété. Il peut être décidé que ce sera à la charge du missionnaire, ou bien on essaye d'obtenir d'OPTICON des moyens dans le cadre des "La Caille exchange scheme" du programme Access ?

Calendrier des Réunions

TBD, mais:
  • converger sur l'ensemble des points d'ici 1 mois ?
  • Présenter cela à l'INSU pour cadrage
  • Avoir un accord d'une partie du potentiel CNAP concerné!
  • Réunion avec l'ESO sur une base chiffrée en présence de représentants français institutionnels (cad pas que le JMMC!)

Commentaires hors sujet(?) par GD:

  • Un certain nombre de produits du JMMC (Aspro, SearchCal, LITpro, OIFitsExplorer ---entrez ici votre logiciel JMMC favori---) auraient vocation à être utilisés même en interne à l'ESO. Parfois ils ont un 'double' maintenu indépendamment par du staff ESO. Il est évident pour moi que le support aux utilisateurs demandé sera effectué avec les outils JMMC. Dans ce contexte il faudra certainement clarifier l'usage par la communauté des outils ESO ou spécifier dans une convention quels outils seront utilisés (cela a des implications en terme de responsabilité et de coût de maintenance)
  • La création de ce 'regional center' doit-elle être subordonnée à l'existence du VLTI ou peut-on la généraliser à l'ensemble des instruments auxquels la france participe (donc: VEGA/CHARA)?
** MTa: même si la priorité affichée est d'optimiser l'exploitation de GRAVITY et MATISSE, il est incontournable d'inclure VEGA et JOUFLU qui sont d'ailleurs passés en SO. Les instruments de CHARA sont d'ailleurs ouverts à la communauté en passant par les PIs, et la dynamique du VLTI-RC permettrait de faciliter l'accès, en qualité et en nombre (les instruments sont peut-être plus difficiles d'utilisation). Appuyer l'utilisation de ces moyens est cohérent. Concernant VEGA, il y a aussi la complémentarité en longueur d'onde.
  • Une action au niveau de l'EII sera nécessaire rapidement pour créer au moins sur le papier les contreparties européennes de ce régional center si on veut demander valablement de l'argent à l'Europe.
  • Certains pays ont une expertise sur des instruments (ex: Midi ou certains modes de Gravity, etc) que n'ont pas ou ne désirent pas avoir les CNAP du JMMC et le support utilisateur sera plus pertinent dans de tels centres Allemands ou Néerlandais.
  • Un nom et un LOGO pour ce centre?

-- GillesDuvert - 27 Jan 2014

Edit | Attach | Watch | Print version | History: r3 < r2 < r1 | Backlinks | Raw View | Raw edit | More topic actions
Topic revision: r3 - 2014-05-28 - MichelTallon
 
This site is powered by the TWiki collaboration platform Powered by PerlCopyright © 2008-2021 by the contributing authors. All material on this collaboration platform is the property of the contributing authors.
Ideas, requests, problems regarding TWiki? Send feedback